Une école accuiLa dyslexie

DEFINITION

 

L’OMS définit la dyslexie comme un trouble spécifique de la lecture. Il s’agit également d’un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’acquisition et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe…).

Ces troubles durables sont neurologiques. 

La dyslexie touche entre 8 à 10% des enfants selon l’OMS et touche 3 fois plus les garçons que les filles.

 

Le diagnostic de Dyslexie sera posé par un orthophoniste, après deux années de retard d’apprentissage de la lecture (en CE2).

Il existe plusieurs types de dyslexies :

  • La dyslexie phonologique : difficulté de traitement des sons qui entraîne des difficultés d’acquisition des correspondances graphèmes-phonèmes. L’enfant a des difficultés à lire en décomposant les mots (B et A = BA). Il lit globalement les mots qu’il connait mais a du mal à lire de mots nouveaux.

  • La dyslexie de surface : l’enfant ne parvient pas à se constituer un lexique orthographique. Ce trouble se caractérise par une difficulté à distribuer de façon homogène son attention sur l’ensemble de la séquence de lettres. L’enfant passe sans cesse par la décomposition des mots et ne parvient pas à reconnaître globalement les mots qu’il connait.

  • La dyslexie mixte : elle rassemble les deux cas précédents. L’enfant a des difficultés à lire tous types de mots.

 

Toute dyslexie s’accompagne généralement d’un trouble d’acquisition et de maîtrise de l’orthographe appelée Dysorthographie

 

La dyslexie-dysorthographie peut être également associée à d’autres troubles :

  • Dysgraphie : trouble du geste graphique

  • Dyscalculie : trouble du calcul

  • Dyspraxie : trouble des savoir-faire manuels et gestuels

  • Dysphasie : trouble du langage oral

Dans la pratique

L’enfant dyslexique éprouve des difficultés à lire et à écrire. Il est obligé de réfléchir à chaque mot qu’il lit ou écrit, il confond les lettres, en oublie, en rajoute, il se perd facilement dans les lignes.

Lire et écrire lui prend beaucoup de temps et d’énergie, ses difficultés l’empêchent d’avoir une lecture fluide et de bien comprendre ce qu’il lit.

Ce déchiffrage permanent rend l’enfant lent et le fatigue rapidement.

 

L’écrit étant au cœur des apprentissages, cela met l’enfant dyslexique en difficulté dans de nombreuses disciplines.

 

Comment aider un enfant dyslexique ?

Une prise en charge par un orthophoniste est fortement conseillée. Il va lui (re)donner les compétences de base nécessaires à l’acquisition du langage écrit. Pour ce qui ne peut être rééduqué, l’orthophoniste va apprendre à l’enfant à développer des stratégies lui permettant de contourner ses difficultés.

L'accueil de la dyslexie à Etinç'ailes

Etinç’ailes est une école Autrement. Les soins nécessaires pour cette dyslexie ne sont pas prodigués à l’école mais chez l’orthophoniste.

 

Néanmoins, l’enfant ayant une dyslexie vit sa scolarité tout à fait normalement à Etinç’ailes. Tout y est fait pour qu’il ne se sente pas en décalage avec les autres enfants, qu’il soit fier de lui, qu’il ait confiance en lui, qu’il apprenne à son rythme et qu’il progresse dans tous les domaines scolaires et humains. En voici quelques exemples :

  • Les effectifs de 15 élèves permettent aux enseignantes de prendre du temps avec chacun

  • Le multi-âge (6-12 ans) évite les comparaisons et la compétition et favorise la fraternité

  • Le tutorat permet de consolider les notions et favorise la bonne estime de soi

  • Les consignes sont systématiquement relues par l'enseignant ou un élève lecteur  

  • De nombreuses activités sont proposées pour développer le vivre ensemble et ainsi apprendre à accepter et respecter chacun

  • Un allègement de l’écrit est proposé si cela est nécessaire

  • Un lien régulier avec l’orthophoniste pour travailler ensemble dans la même direction et ainsi augmenter l’efficacité du suivi orthophonique

  • Des outils communs avec l'orthophoniste peuvent être utilisés en classe

  • Des encouragements soutenus et de la pédagogie bienveillante et positive donnent du courage à l’enfant et l’aide à persévérer

Témoignage d'un papa dont le fils a une dyslexie :

 

"Mon fils n'est plus le même depuis sa rentrée à Etinç'ailes : je le sens plus en confiance, plus épanoui, plus heureux, il a le sourire tout le temps. Il est plus calme, plus zen.

Il va plus vers les autres, même les adultes qu’il ne connait pas. Il nous a même remercié de l'avoir changé d'école".