• chloecoffy

On veut rester ici !


(Ce qu'en pensent les parents)

En sortant de leur première journée à Etinc’ailes, les enfants ont été unanimes et sans appel: « Maman, on ne veut plus retourner dans notre ancienne école, on veut rester ici! »

Et je les comprends. Bien que très différents, et avec chacun leur spécificité dans ce qui pouvait rendre leur relation à l’enseignement « classique » problématique, ils ont trouvé en Etinc’ailes une réponse adaptée et bienveillante. L’accompagnement qui leur est offert leur a permis de retrouver le goût de l’apprentissage, leur enthousiasme, leur curiosité, leur joie. Ils font des progrès, ils apprennent, et ils apprennent beaucoup: non seulement les


enseignements du socle commun, mais aussi, et c’est tellement précieux, des compétences de savoir être: gestions des émotions, apprentissage de la vie en collectivité, respect des autres et de la différence, se fixer des objectifs et les atteindre, avoir confiance en soi, apprendre à voir ses échecs comme des étapes nécessaires... tellement de compétences qui changent leur rapport à eux, aux autres et au monde.

Et le rayonnement positif d’Etinc’ailes va bien au delà: en changeant le rapport des enfants à l’école et à eux mêmes, les répercussions sur l’émotionnel et la vie familiale sont inestimables. Plus d’harmonie, moins de conflits au quotidien, les rapports sont plus apaisés, les tensions moins présentes. Sans compter que nous avons nous aussi trouvé dans cette école en tant que parents un interlocuteur précieux avec qui échanger sur nos enfants et mettre en place un projet de co-éducation qui soit cohérent et tourné vers le même objectif: les aider à aller au meilleur de leurs possibilités, à leur rythme mais dans le goût de l’effort et du dépassement de soi, et devenir des adultes épanouis et construits.

J’ai cherché comment je pourrais illustrer la façon dont Etinc’ailes a changé notre rapport à l’école, et je n’ai pas pu choisir entre deux anecdotes. Je vous les partage donc toutes les deux:

- a la fin de sa première année à Etinc’ailes, quand on a demandé à mon fils ce qu’il avait appris au cours de cette année, il a répondu « À être heureux bien sûr! »

- l’année dernière, alors que je le récupérais à la fin du mois de Juillet, mon fils aîné m’a dit: « ça y est c’est fini les vacances? Quoi? Juste la moitié? Mais je veux retourner à l’école, je veux apprendre moi! »

Nous avons fini par devoir faire un calendrier pour compter les jours qui restaient avant la rentrée, un peu comme avant Noël... Etinc’ailes, une école se vit comme un cadeau, voilà qui résume assez bien ce que nous y vivons.


0 vue