• chloecoffy

Etinç'ailes dans le magazine "Sciences humaines" : les cartes mentales

Dossier : Peut-on réparer l'humain ?


Mieux apprendre grâce aux cartes mentales ?

Béatrice Kammerer

Mensuel N° 335 - Avril 2021

Article mis à jour le 11/03/2021


Dys, hyperactifs, hauts potentiels… les enfants au profil « atypique » sont souvent en peine avec les méthodes traditionnelles à l’école. Pour les aider, les pédagogues et rééducateurs font appel aux cartes mentales.

Nées dans les années 1960 sous la plume du psychologue britannique Tony Buzan, les cartes mentales, également appelées cartes heuristiques ou mindmaps, sont des organisateurs graphiques réputés faciliter la mémorisation, la planification et la créativité. Pour de nombreux praticiens, elles constituent également un outil efficace pour soutenir l’apprentissage des enfants « neuroatypiques », dont le fonctionnement cognitif s’écarte de la norme.

[...]

Un outil d’inclusion pour enfants en difficulté…


Utile à une majorité d’élèves, le recours aux cartes mentales peut se révéler encore plus déterminant pour ceux qui ont des besoins cognitifs spécifiques, comme en témoigne Chloé Coffy, directrice de l’école Etin’çailes, qui accueille beaucoup d’élèves « neuroatypiques » :

« Les enfants en difficulté avec le langage écrit – dyslexiques, dysorthographiques ou dysgraphiques – sont ceux qui bénéficient le plus des cartes mentales. Elles leur permettent de contourner le handicap que constitue l’omniprésence de l’écrit à l’école. » Dès le CE1, l’enseignante propose à ses élèves de visionner des leçons sous forme de capsules vidéo et d’en rendre compte par une carte mentale. Une approche qui rejoint celle de Lucie Briatte, orthophoniste libérale, qui utilise au quotidien les cartes mentales pour aborder les notions les plus complexes [...]

https://www.scienceshumaines.com/mieux-apprendre-grace-aux-cartes-mentales_fr_43311.html#

316 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout